1 – Pourquoi activer les fonctionnalités PHP dans Netbeans ?

Tout simplement parce que de nombreux framework (comme Symfony2 notamment) utilisent PHP pour exécuter des commandes comme la création de bundle, de classes…

Si vous avez déjà suivi le tuto pour Configurer Netbeans pour Symfony2,

 

2 – Installer PHP

Pour activer PHP dans Netbeans, il faut préalablement avoir installé PHP, ou un package WAMP avec PHP inclus.

 

Je ne détaillerai pas l’installation de PHP ou des package WAMP ici, vous trouverez des tutos partout sur le net.

Pour information, j’utilise EasyPHP que j’ai installé sur un disque dur portable. L’avantage est qu’on peut l’emmener partout avec soi, du moment que le lecteur a la même lettre sur différentes machines, EasyPHP marchera à l’identique.

 

Voici quand même les liens vers les 2 packages WAMP les plus répandus :

– EasyPhp (http://www.easyphp.org/download.php)

– Wamp (http://www.wampserver.com/#download-wrapper)

 

3 – Indiquer à Netbeans où trouver l’exécutable PHP

Pour que Netbeans puisse exécuter des commandes PHP, il faut lui indiquer… où est PHP !

Allez dans Tools>Options :

 

Puis dans le menu PHP, allez dans le premier onglet “General”, et cliquer sur Browse :

 

Allez chercher le fichier “php.exe” (Si vous utilisez EasyPHP, il se situe dans le dossier EasyPHP-xx.x/php/phpxxxxxxxxxxxxxx (oui, il y a pleins de chiffres :))) :

 

Vous devriez avoir sensiblement :

 

4 – Utiliser les commandes PHP avec Symfony2

Pour utiliser les commandes utiles à Symfony2 dans Netbeans, il suffit de faire un clic droit sur votre projet Symfony2 :

 

Les commandes “Clear Cache” et “Warmup Cache” sont directement accessibles, mais “Run Command…” vous emmenera dans un menu pour sélectionner ce qu’il vous intéresse :

 

Vous n’avez plus qu’à sélectionner la commande voulue dans la liste, éventuellement lui indiquer des paramètres, et “Run” !

 

Si votre commande nécessite de paramétrer des informations, vous pourrez les saisir directement dans l’écran visible de Netbeans (Option par défaut “Output Window”) :

 

Voilà, il ne vous reste plus qu’à travailler !